Les 10km du Bois de Boulogne

Les 10km du Bois de Boulogne

Dimanche dernier, c’était le 10km du bois de Boulogne (entre autre). L’occasion de se frotter à ce format, après presque une dizaine de triathlons. C’est un format que je n’ai jamais testé, contrairement au semi-marathon et au marathon dont je faisais un retour dans un billet précédent.

Quand on est habitué des triathlons, les courses de running sont très faciles à appréhender sur le plan logistique. Il faut certes aller chercher sont dossard au préalable, mais tout l’équipement se porte sur soi. Le triathlon exige une bien plus grande minutie. L’espace du bois de Boulogne est toujours aussi beau et bien préservé ; c’est un écrin idéal pour ma première course de la saison.

Lire la suite « Les 10km du Bois de Boulogne »

Semi-marathon de Rueil

Semi-marathon de Rueil

J’ai couru pour la première fois un semi-marathon, et par la même occasion la première course « compétition ». Il s’agissait du semi-marathon de Rueil-Malmaison, le dimanche 13 mars 2016.

A vrai dire ce n’est pas ma première compétition sportive, puisque j’ai à mon « actif » déjà six triathlons. J’ai donc quelque matière à comparaison. Mais le triathlon et la course à pied sont définitivement deux « sports » (triathlon = multisports) bien distincts.

A Rueil, l’ambiance est bon enfant. Nous sommes tous dans un grand gymnase, animé par un type au microphone avec une réverbération de cathédrale. On comprend rien mais ça met le ton. Les coureurs viennent surtout en groupe, réunis en association pour les plus amateurs et clubs pour les plus sérieux. Je rejoins moi-même un groupe d’amateurs constitué dans mon entreprise. Il n’y a pas vraiment de stress. On cherche surtout à repousser au plus tard le moment où déposer ses affaires à la consigne, en particulier mon manteau qui me tient chaud.

Lire la suite « Semi-marathon de Rueil »

Triathlon de Paris 2015

Triathlon de Paris 2015

Ca y est. On a eu le droit à un nouveau triathlon de Paris, hier, le 5 juillet 2015, après deux ans d’interruption dont la cause principale semblait être l’impossibilité de nager dans la Seine (qualité de l’eau, business des bâteaux-mouches… ?). Retour et renouveau : on nage dans la base de loisir de Choisy le Roi dans un magnifique lac tout en longueur.

En suivant les recommandations de l’équipe d’organisation, je me prépare la veille en retirant mon dossard à Tour Eiffel, déposant mon sac de transition 2 (le sac orange !) et en amenant mon vélo à Choisy le Roi par RER. Dans le RER, un groupe d’Allemandes se gourent et prennent le train vers Versailles (bah quoi… on peut tout à fait aller à Versailles en passant par Choisy le Roi… Ah oui mais non en fait ha ha ce serait trop simple). Le temps de les prévenir que c’est l’autre quai, l’une des quatre est déjà dans la mauvaise direction. Lire la suite « Triathlon de Paris 2015 »